Vous êtes ici

Les derniers évènements

A partir du 25 mai 2017...

L'Art Préhistorique dans tous ses Etats

Dans la continuité des expositions précédentes notamment des sculptures de Sandra Courlivant et des photos de Vénus de Claire Artemyz,
Daniel RENOUF persévère dans sa ligne éditoriale en exposant de nouvelles formes d'expression artistique de l'art préhistorique avec :

'' L'Art Préhistorique dans tous ses états''

Marylin FORESTIER, peintre à Hautefort en Dordogne, interprète l'Art Pariétal en peignant des scènes originales sur des lauzes, un univers mâtiné d'expressionnisme et de surréalisme avec des distorsions de formes, en rajoutant sa touche de spontanéité.

Elle crée également des tableaux ''matiéristes'' qui interprètent avec talent les parois des grottes.
S'évader pour cette artiste, cela signifie ne pas s'enfermer dans une seule technique de création, mais osciller entre mondes urbains et compositions matièristes dans lesquelles elle mélange sable, poudre de roches, nacres, minéraux, papiers sur toile ou sur bois

Et

Olivier JULIA , peintre du feu à Voutezac en Corrèze, apporte une œuvre picturale qui s'appuie sur les mille nuances que le feu donne au métal. Cette technique de l'huile sur cuivre était pratiquée avec un grand succès dès la Renaissance, la magie du feu transfigurant les œuvres avec un processus de création où les traces de la forge servent de repères à l'élaboration de paysages inconnus. La lumière ainsi créée est un élément primordial des tableaux.

La matière qu'Olivier Julia expérimente depuis 30 ans apparaît aujourd'hui très proche des parois minérales des peintres de Lascaux.
Ses œuvres entraînent les visiteurs dans un espace singulier de rêve et de méditation.

Toujours exposées, certaines œuvres d'Yves Adenis, Dina Mucci, Marie Jolann, Hemmy,Eric Solé... et bien sûr Monique Peytral

Exposition du 25 mai se poursuivant tout l'été. Vernissage le 24 mai à 18h30  

"Au Bonheur des Dames"

Claire Artemyz, photographe

 

Mon approche de la préhistoire…

Je m’intéresse aux artéfacts de la préhistoire en tant que témoins du cheminement du genre Homo, depuis nos plus lointains ancêtres, jusqu’à l’émergence de notre propre espèce, l’Homme moderne.

« Ma recherche artistique se développe à partir d’une interrogation sur l’identité humaine, ce qui m’a amenée à explorer l’univers des fossiles et de la Préhistoire ».

J'ai choisi la photographie argentique. Par une utilisation de la lumière et de cadrages en plans resserrés, je cherche à révéler des aspects inattendus et intimes de ces vestiges, comme s’il était possible de retrouver ainsi la trace d’une vie dont nous ne saurons presque rien.

La science révèle beaucoup de choses, mais elle est impuissante à nous dire qui était la personne: comment cet individu a-t-il (elle) pensé, ressenti, aimé ?Les chercheurs s’appuient sur sa forme pour en déduire les grandes étapes de notre évolution, tandis que l’approche artistique s’autorise la dimension du sensible.

De là peut surgir un dialogue.

« Je tente de traduire en images les émotions que suscite en nous la confrontation avec ces objets du passé ».

 

Dans la ville de Montignac, elle présente six photos de Vénus.

A la Galerie Montignac Lascaux, une série d'animaux et de Vénus est exposée.

 

Vernissage le 9 décembre 2016 (sur invitation)

Exposition à partir du 10 décembre 2016

Sculptures, Automne 2016

Sandra Courlivant, Sculptrice

 

Sandra COURLIVANT est passionnée depuis son plus jeune âge par les chevaux, par leur élégance et leur puissance.

Dès lors, l'Art Pariétal des grottes ornées ne pouvait pas la laisser indifférente.

 

Sandra présente à Montignac une collection ''Dialogue avec le temps'' directement inspirée de l'art pariétal et des artistes fascinants qui traçaient avec une dextérité incroyable aurochs, bisons, cerfs....... il y a 20 000 ans.

Elle propose une libre interprétation en volume des figures animales préhistoriques qui traversent le temps avec une puissance toujours intacte.

«  Les grottes ornées m'apportent beaucoup d'émotions. Elles suscitent en moi l'envie de me frotter à l'art primaire, de revenir aux choses simples, de dialoguer avec nos ancêtres »

Le peuple cavalier de la Mongolie était jusqu'à présent son thème de prédilection.

« J'aime l'interaction entre les hommes et les animaux, chacun y trouve sa propre interprétation » Sa collection ''Steppes'' est exposée en France et à l'étranger dans différentes galeries.

A La Galerie Montignac Lascaux, les sculptures présentées sont réalisées en argile (grès blanc) cuites à 1100°c et colorées après cuisson à l'aide de pigments naturels (pigments de terre, oxydes et pigments minéraux naturels en poudre).

 

Vernissage le 9 décembre 2016 (sur invitation)

Exposition à partir du 1er novembre 2016

A partir du 29 mai 2016

Fantaisie "Pariétale"

 

 

Pour sa réouverture, La Galerie Montignac Lascaux présente ''Fantaisie Pariétale'', une variation libre sur un thème emprunté, l'Art Pariétal. Quoi de plus inspirant que l'art pariétal, de grands peintres comme Picasso et d'autres ont trouvé dans les fabuleuses expressions artistiques de la grotte de Lascaux des thèmes qu'ils ont, à leur façon, développés.
Daniel RENOUF a demandé à trois peintres, Dina Mucci, Yves Adenis et Jean Collard d'imaginer ce que pourrait être, en se glissant dans l'imaginaire des certains peintres, leur vision revisitée de l'Art Pariétal. Adaptant le style de peintres comme Bacon, Braque, Alechinsky, Keith Haring, Pollock ou encore Picasso, Dina Mucci et Jean Collard ont créé un univers qui donne libre cours à l'imagination. Yves Adenis a fait une recherche plus personnelle en se mettant dans les traces des artistes sans nom qui avaient réalisé les magnifiques fresques il y a déjà 20 000ans. Et si tous étaient tous venus peindre sur les murs la grotte de Lascaux, Une véritable Fantaisie Artistique...


Pour Yves Adenis, se mettre dans les pas des artistes de la préhistoire est une démarche amoureuse, mais hasardeuse, qui éclaire le présent d'une flamme parfois peu flatteuse.

Et Dina Mucci a posé la question à nombre de peintres illustres, dont certains avaient déjà été inspirés par l'Art Pariétal au début du vingtième siècle, pour imaginer avec talent quelques réponses à sa façon.

Jean Collard, apporte une adaptation colorée de l'imaginaire de grands peintres.

 

Vernissage le 28 mai ( sur invitation)

Exposition  du 29 mai au 15 juillet 2016

 

Parution du livre d'artiste « Twentysix bus shelters »

 


Eric Solé, artiste, et Philip Nolde, collectionneur, se sont associés et publient un livre d’artiste, « Twentysix Bus Shelters ». Cet ouvrage est une sélection de vingt-six photographies d’abribus en béton qui jalonnent les routes de la Dordogne. Reconnaissables, montrés tels qu’ils sont, ces abribus deviennent les enjeux d’une réalité où le regard glisse, sans les remarquer. Les photographier, les publier et les montrer, c’est rendre réelle une esthétique en apparence banale. Vides de toute occupation, ce sont des architectures anonymes qui « habitent » les paysages du Périgord. « Twentysix Bus Shelters » d’Eric Solé et Philip Nolde, est un hommage explicite aux livres publiés par l’artiste américain Ed Ruscha dans les années ’60, et se réfère notamment à « Twentysix Gasoline Stations » paru en 1963. Les ouvrages d’Ed Ruscha inaugurent une nouvelle forme de livre d’artiste, dont beaucoup s’inspirent aujourd’hui, et créent ainsi un nouveau genre artistique. « Twentysix Bus Shelters » appartient à cette mouvance, à laquelle on peut ajouter les images des sculptures anonymes des artistes allemands Bernd et Hilla Becher.

 

 

Eric Solé
Philip Nolde
 
« Twentysix Bus Shelters », éditions espn.
26 photographies couleurs, 56 p.
18x14cm.
Tirage à 300 exemplaires*, dont 26** sont numérotés, datés et signés et comprenant chacun une photographie originale.
*Prix public : 15 euros TTC.
**Prix du tirage de tête : 60 euros TTC

À paraître fin 2016 : « Twentysix Bus Shelters » 26 photographies d’abribus en bois situés en Dordogne


Pour toutes informations : editions.espn@gmail.com

 

Vernissage du 16 Juillet 2015

« Lascaux par les peintres de Montmartre »

 

 

Daniel Renouf grâce à son frère François a sollicité plusieurs peintres de la place du Tertre de Montmartre à Paris pour apporter leur vision et leur interprétation aux peintures de Lascaux.

Ces peintres qui regroupent des nationalités du monde entier, ont connu un parcours et une formation artistique distinctes. Tous ont été passionnés par l’interprétation de ces peintures qui constituent la genèse et la première expression picturale de l’homme.

 


​A​vant d'être peintres de la place du Tertre à Montmartre​, ils​ ont tous connu une carrière internationale. Aujourd’hui leurs œuvres sont proposées aux touristes qui viennent à  Montmartre, qui est maintenant le 2° site le plus visité de France avec plus de 12 millions de visiteurs.

​Des œuvres originales de techniques diverses réalisées par  :

- Marie-jolann, une peintre d’origine polonaise diplômée des Beaux-arts de Cracovie​, conquise par les français et leurs bons vins.​

- Bahman Borojeni, d’origine iranienne, il a été professeur et directeur des beaux-arts de Téhéran pendant 19ans.

- Nicolas, un peintre français qui a parcouru le monde et est également professeur de méditation Zen.

- Hemmy, d’origine grecque et périgourdine tenait un atelier-galerie à Sarlat avant d’être à Montmartre.

- Gorghy, d’origine égyptienne-copte, spécialiste connu et reconnu de la réalisation et de la restauration d’icônes.

​- Petrovic, d'origine yougoslave, après les Beaux-arts de Belgrade a suivi le courant intellectuel serbe qui l'a mené à Paris.​
 


Une exposition exceptionnelle réunissant des peintres cosmopolites qui exposent à Montmartre, un ​village de Paris qui avec Montparnasse a accueilli de grands artistes et qui était encore au siècle dernier le lieu de rendez-vous de : Picasso, Modigliani, Pissarro, Sisley, Cézanne, Toulouse-Lautrec, Renoir, Monet, Zola et Vincent Van Gogh… et tant d’autres.

 

Vernissage du 21 mai 2015

Exposition Monique Peytral et Bettina Beylerian

 

 

 

Les œuvres de Monique PEYTRAL seront accompagnées des grès de la céramiste Bettina BEYLERIAN de l'atelier « Poussière de terre » où la terre devient dans ses mains des grès étirés, craquelés, illuminés d'un émail sophistiqué, contraste entre apreté et lumière.

 

La Galerie Montignac Lascaux

 

Pourquoi une galerie d'art à Montignac ?

La grotte de Lascaux, à quelques centaines de mètres du centre de Montignac, c'est 17000 ans d'art au cœur du Périgord Noir, en Dordogne sur les bords de la Vézère.

Déjà, des artistes peignaient sur les murs des grottes des œuvres qui restent encore aujourd'hui admirées par le monde entier.

Une galerie d'art permettra aux artistes, qu'ils soient peintres, sculpteurs, photographes, graphistes ou même auteur de BD d'exposer leurs créations dans la continuité de cet esprit qui avaient animé leurs ancêtres lointains.

La Galerie souhaite être un lieu convivial où l'art et la culture sont les seules préoccupations . Rencontres, discussions, expositions, La Galerie fera le lien entre le public et les artistes que la nature, les animaux, les paysages, les hommes et les femmes sont aujourd'hui autant de sources d'inspiration qu'ils étaient pour les peintres de la Préhistoire.

Daniel Renouf, après une longue carrière dans la télévision, a été fasciné par cette région de Dordogne qui regorge de merveilleux paysages, d'architectures exceptionnelles et bien sûr d'une qualité de vie que beaucoup envient. C'est une terre de talent.

Exposition Monique Peytral et Bettina Beylerian

Monique Peytral qui a réalisé le fac simile de Lascaux II, expose ses dernières œuvres à l'occasion de l'ouverture de « La Galerie », Première galerie d'art à MONTIGNAC LASCAUX à partir du 22 mai 2015

 

Les œuvres de Monique PEYTRAL seront accompagnées des grès de la céramiste Bettina BEYLERIAN de l'atelier « Poussière de terre » où la terre devient dans ses mains des grès étirés, craquelés, illuminés d'un émail sophistiqué, contraste entre apreté et lumière.